Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 10:57

Conférence de presse : « L’Age des Ténèbres »

Conf Arcand

Conf Arcand © AFP

Pour répondre aux questions des journalistes, toute l’équipe de L’Age des Ténèbres était réunie en salle de conférence de presse. Etaient présents le réalisateur Denys Arcand, les acteurs Marc Labrèche, Emma de Caunes et Diane Kruger, ainsi que les producteurs Denise Robert et Dominique Besnehard. Extraits rapportés.

Denys Arcand sur le film : « C’est un commentaire sur la vie, la vie qu’on mène, la vie autour de moi, ma vie, celle de mes amis ; je rends compte du mieux que je peux. Comme j’ai été étudiant en histoire, je trouve les titres pompeux amusants. Au lieu d’appeler mon premier film Conversations Scabreuses, j’ai choisi Le Déclin de l’Empire Américain, après Les Invasions Barbares, et maintenant L’Age des Ténèbres. Il ne faut pas voir dans cela plus qu’il n’y a. »

Emma de Caunes sur son personnage : « Elle est vénale. Elle est très attirée par la gloire, le succès et l’argent, tout en étant très nymphomane. C’est un problème… Enfin, ça dépend pour qui. Je n’ai pas de revanche à prendre. Mais souvent, ayant un père assez médiatisé, j’ai eu l’occasion de voir ce genre de comportement arriver, de voir des femmes un peu en chaleur l’aborder. C’était très amusant à faire. C’est la première fois qu’on me demande de jouer ce genre de rôle, et j’ai pris un pied monstrueux. »

Marc Labrèche sur Denys Arcand : « J’ai été très flatté, très honoré quand Denys m’a contacté, car on n'avait jamais travaillé ensemble. Denys travaille avec une famille d’acteurs avec laquelle il est très fidèle depuis longtemps. Je ne connais personne au Québec qui ne serait pas enchanté de travailler pour lui. Quand il m’a appelé, alors que le film n’était qu’une ébauche dans sa tête, il m’a dit qu’il pensait à un personnage auquel on vient soumettre des problèmes et à qui on vient demander des réponses ; évidemment il n’a aucune solution à offrir. Par la suite, c’est devenu le scénario de L’Age des Ténèbres (...) Je me suis tout de suite senti en confiance. Denys voit tout, c’est un laser, un chirurgien. Il peut regarder une scène et voir très rapidement à quel moment elle est juste ou fausse, en donner les raisons, recommencer au milieu. Je me suis laissé baigner là-dedans avec un plaisir du premier au dernier jour de tournage. »

Denys Arcand sur Marc Labrèche : « Pour moi, ce qui est fondamental, c’est une complicité, une entente avec un comédien. C’est pas uniquement un truc technique du genre « Peut-il ou peut-elle jouer ce genre de rôle ». On a travaillé une fois ensemble sur l’un de ses scénarii. On a eu un brainstorming sur une journée. Je me suis rendu compte qu’on riait des mêmes plaisanteries, aux mêmes moments. Et j’étais bien avec lui. A mon sens, c’est suffisant. Le reste, je m’en charge. »

Dominique Besnehard sur son passage à la production : « Après vingt ans consacrés aux acteurs, j’avais envie de passer de l’autre côté. La première personne qui m’a demandé de travailler sur ce film, c’est Denise Robert. Je connaissais Denys Arcand depuis longtemps - à chaque fois qu’il écrivait un scénario, il me l’envoyait pour avoir mon avis et pour savoir si je pouvais l’aider sur un casting français. Je suis très fier et très honoré de commencer ma carrière de producteur avec ce film. il est un peu le tremplin entre le métier d’agent et de producteur. »

Denys Arcand sur le message du film : « Je parle de ma société, celle dans laquelle je vis, la ville que j’habite, mes films se situent là. J’espère qu’ils ont une portée plus grande. Quand c’est réussi, généralement ça finit par toucher les gens à l’extérieur. »

Denys Arcand sur la sélection cannoise : « Je regrette juste que le film ne soit pas en Compétition pour Marc Labrèche. Je crois qu’il aurait eu toutes ses chances pour gagner le Prix d’Interprétation. Il est magistral. Sinon c’est la deuxième fois que je fais la clôture, ça s’est bien passé, c’est sans douleur. Cannes est toujours un bon tremplin pour les films, c’est un festival très important. »

Photo copyright AFP

Partager l'article
Officiel En salles le 26.05.07

Conférence de presse : « L’Age des Ténèbres »

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel26.05.07

Conférence de presse : « L’Age des Ténèbres »

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.