Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 10:44

La Sélection Caméra d’Or

MM Caméra2

MM Caméra2 © Julia Brechler

Comme chaque année, le Festival de Cannes souhaite distinguer un premier long métrage par la remise du Prix de la Caméra d’Or. Cette récompense sera décernée le dimanche 27 mai par un Jury présidé par Pavel Lounguine et composé de Julie Bertucelli, Clotilde Courau et Renato Berta, au meilleur premier film présenté non seulement parmi la Sélection Officielle – Compétition et Un Certain Regard – mais également parmi les sections parallèles : la Quinzaine des Réalisateurs et la Semaine de la Critique. Comme l’explique Thierry Frémaux, Délégué Artistique, « voir concourir, l’année du 60ème anniversaire de Cannes, pas moins de trente films pour la Caméra d’Or est le signe de la vitalité du cinéma d’aujourd’hui. Et la Sélection Officielle, la Semaine de la Critique, la Quinzaine des Réalisateurs ont la même profession de foi : sélectionner un film, c’est donner confiance à un cinéaste, c’est l’inscrire sur la carte géo-artistique mondiale ».

Dans la Sélection Officielle, les films en lice pour la Caméra d’Or sont : Persépolis de Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi (Compétition), Naissance des Pieuvres de Céline Sciamma (Un Certain Regard), Magnus de Kadri Kõusaar (Un Certain Regard), Bikur Hatizmoret d’Eran Kolirin (Un Certain Regard), El Baño Del Papa de Enrique Fernandez et César Charlone (Un Certain Regard), Calla Santa Fe de Carmen Castillo (Un Certain Regard), Et toi t’es sur qui ? de Lola Doillon (Un Certain Regard), Munyurangabo de Lee Isaac Chung (Un Certain Regard), California Dreamin’ (Nesfarsit) de Cristian Nemescu (Un Certain Regard), Boxes de Jane Birkin (Hors Compétition), La 11e Heure, Le Dernier Virage de Leila Conners Petersen et Nadia Conners (Hors Compétition).

Dans la Quinzaine des Réalisateurs, cette récompense est convoitée par : Control d’Anton Corbijn, Dai Nipponjin de Hitosi Matumoto, Gegenüber de Jan Bonny, La Influencia de Pedro Aguilera, Tout Est Pardonné de Mia Hansen-Love, Caramel de Nadine Labaki, Elle s’appelle Sabine de Sandrine Bonnaire, PVC-1 de Spiros Stathoulopoulos, Mutum de Sandra Kogut.

Côté Semaine Internationale de la Critique, les œuvres concourant pour la Caméra d’Or sont : Meduzot de Shira Geffen et Etgar Keret, XXY de Lucía Puenzo, Párpados Azules d’Ernesto Contreras, Voleurs de Chevaux de Micha Wald, Nos Retrouvailles de David Oelhoffen, Funukedomo, Kanashimi No Ai Wo Misero de Yoshida Daihachi, Héros de Bruno Merle, El Asaltante de Pablo Fendrik, Expired de Cecilia Miniucchi, A l’Intérieur de Julien Maury et Alexandre Bustillo, El Orfanato de Juan Antonio Bayona, Malos Hábitos de Simón Bross et Déficit de Gael García Bernal, ce dernier officiant comme Ambassadeur de la Semaine Internationale de la Critique et connaissant bien le Festival pour avoir interprété de nombreux films présentés en Compétition comme Carnets de Voyage (2004), La Mauvaise Education (2004) et Babel (2006).

Photo Copyright Julia Brechler

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 23.05.07

La Sélection Caméra d’Or

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel23.05.07

La Sélection Caméra d’Or

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 8 au 19 mai, suivez la 71e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.