Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 11:09

La 6ème Journée de l'Europe

AFP

AFP

Dans le cadre de la 6ème Journée de l’Europe, 14 Ministres européens de la Culture – Belgique, Croatie, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Roumanie et Slovénie - se sont réunis ce matin pour discuter du thème : "Cinéma, Dianying Yan, Kino, Chalchitra, Cine : construire un monde d’échanges". Les conclusions des débats auxquels a également participé Cristian Mungiu, Parrain de cette Journée de l’Europe et réalisateur roumain de 4 mois, 3 semaines et 2 jours, Palme d’Or 2007, ont été exposées par Viviane Reding, la Commissaire européenne à la Société de l’Information et aux Médias. Pour l’occasion, celle-ci a souligné que 14 films soutenus par le programme MEDIA avaient été sélectionnés à Cannes cette année, "ce qui montre son importance". Mis en place en 1991 par l’Union Européenne pour soutenir l’industrie cinématographique et audiovisuelle européenne et renforcer sa compétitivité, le Programme MEDIA affiche en effet une belle réussite : lancé avec 200 millions d’euros pour douze pays, il est maintenant doté, pour sa quatrième génération 2007-2013, de 755 millions d’euros pour 32 pays.

A l’occasion d’un point presse, Viviane Reding a déclaré : "Nous allons chercher à développer les interactions entre le monde de l’audiovisuel, les pays de l’Union Européenne et les distributeurs de films de pays d’autres continents. Apichatpong Weerasethakul, l’un des Jurés de la Sélection Officielle, nous a parlé de ce qui se faisait en Thaïlande et dans les pays asiatiques. Un point de vue que nous allons faire remonter au Conseil européen des Ministres de la Culture, qui aura lieu cette semaine.”

L'une des mesures annoncées lors de cette Journée de l’Europe a été la création par l’Union Européenne du programme MEDIA Mundus visant à renforcer la coopération cinématographique et audiovisuelle entre les Européens et les pays tiers. "Aujourd’hui, nous devons ouvrir nos frontières. C'est pour cela que nous réfléchissons à une possible extension du programme MEDIA réservé aux films européens et que nous allons créer un programme MEDIA Mundus afin de réaliser de solides joint-ventures entre professionnels européens avec d'autres pays du monde" a expliqué Mme Reding. Dans un communiqué publié à l'issue de la réunion, les ministres prennent note "des possibilités nouvelles de promotion de la coopération avec les pays tiers qui partagent une vision commune en matière de diversité culturelle" et encouragent la Commission "à poursuivre le développement de cette initiative".

Mme Reding a tenu enfin à souligner la présence à Cannes de José Manuel Barroso, le Président de la Commission européenne, une première au Festival de Cannes. "C'est un symbole fort qui montre que l'Europe croit en son cinéma et ses réalisateurs", a-t-elle ajouté.

La Ministre française de la Culture Christine Albanel a pour sa part évoqué la loi contre le piratage numérique, actuellement examinée par le Conseil d'Etat : "La question de la défense des droits d’auteur se pose naturellement en France. La loi contre le piratage numérique, qui découle des accords de l'Elysée signés fin novembre à Paris, est d’ailleurs prête et passera au Conseil des ministres le 11 juin prochain. C’est un sujet dont on souhaite parler au niveau européen pour dissiper certaines incompréhensions et certains malentendus. Les 45 signataires des accords de l’Elysée regroupent aussi bien des fournisseurs d’accès internet que des réalisateurs de films, des éditeurs de musique, certains représentants de consommateurs, des chaînes de télévision… C’est un projet à double dimension : la première concernant une offre plus grande à destination des consommateurs - un an après l'entrée en vigueur de la loi, les producteurs de films et de musique se sont engagés à supprimer les DRM, ces verrous technologiques qui empêchent d'écouter de la musique et de passer d'un support à l'autre - et la seconde traitant de la chronologie des médias - la date d’accès aux films sera en effet raccourcie. Ce projet présente également une dimension pédagogique avec la mise en place d’une Haute Autorité qui sera saisie par des ayants droits et qui sera chargée de souligner la gravité du téléchargement illicite. Différentes sanctions pourront être prises comme la suspension d’abonnement du contrevenant. Il s’agit d’un projet mesuré, très équilibré sans dimension de pénalisation véritable mais avec un plus pour les internautes."

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 19.05.08

La 6ème Journée de l'Europe

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel19.05.08

La 6ème Journée de l'Europe

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.