avant l'ouverture
du Festival de Cannes 2019
Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 11:21

Entretien avec les journalistes autour de "Nuits d’ivresse printanière"

Le réalisateur chinois Lou Ye a répondu aux questions des journalistes concernant "Nuits d’ivresse printanière".
Officiel14.05.09 . 00:00

Conférence de presse "Nuits d'ivresse printanière" (VF)

Accompagné de ses comédiens Tan Zhuo, Chen Sicheng, Qin Hao et Wu Wei, le réalisateur chinois Lou Ye s’est entretenu avec la presse internationale au sujet de son nouveau long métrage Nuits d’ivresse printanière, présenté en Compétition. Plusieurs thèmes ont été abordés dont celui de son bannissement en Chine et de l’homosexualité considérée comme tabou dans son pays d’origine.

A propos de son bannissement en Chine :
"En tant que réalisateur, je tourne des films et j’ai continué à faire mon travail comme d’habitude. Je préfère ne pas trop parler de cette interdiction, mais je voudrais tout de même ajouter deux points à ce sujet : je voudrais que Nai An, le producteur, ait à nouveau le droit de travailler dans le cinéma, et j’aimerais aussi que disparaisse cette interdiction pour un réalisateur ou un acteur chinois de tourner dans son propre pays. J’espère être le dernier réalisateur chinois à être frappé de cette interdiction et j’espère que tous les jeunes réalisateurs chinois pourront à l’avenir tourner librement."

A propos de l’homosexualité :
"Mon film ne parle pas seulement d’homosexualité. J’ai filmé toutes sortes de relations complexes, de sentiments, et je pense que ce n’est qu’en filmant et en appréciant ces relations que l’on obtient un monde en couleur. Je filme à l’identique les scènes d’amour homosexuelles et hétérosexuelles. Le sexe, c’est quelque chose de très important dans la vie. Je n’ai pas voulu délibérément mettre en relief cette partie-là, c’est juste qu’elle fait partie de l’histoire."

A propos des acteurs :
"J’ai choisi les acteurs qui convenaient à l’histoire et au scénario, le fait qu’ils soient ou non célèbres n’est pas entré en ligne de compte dans leur engagement. Je suis chanceux d’avoir travaillé avec d’aussi bons acteurs. Je les remercie beaucoup. Ils étaient très libres pendant le tournage, mais l’équipe technique, elle, était soumise à beaucoup de contraintes pour permettre cet espace de liberté aux acteurs. Ils en ont beaucoup bavé."

A propos du tournage clandestin :
"Sur le fait d’avoir tourné en secret, je procède toujours de cette façon quelque soit le film, parce que je tiens à concentrer toute mon attention sur la réalisation et non pas sur des interviews par exemple. Cette méthode de travail s’est toujours avérée très efficace et a encore donné ici de très bons résultats. Concernant Yu Dafu, je souhaitais faire référence à l’un de ses romans à travers lequel il aborde les sentiments et le ressenti des individus, une thématique très présente dans notre pays. Je voulais vraiment mettre l’accent sur cette tradition."

CONSULTER LA FICHE FILM

Officiel14.05.09 . 00:00

Conférence de presse "Nuits d'ivresse printanière" (VO)

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 14.05.09

Entretien avec les journalistes autour de "Nuits d’ivresse printanière"

Le réalisateur chinois Lou Ye a répondu aux questions des journalistes concernant "Nuits d’ivresse printanière".
Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel14.05.09

Entretien avec les journalistes autour de "Nuits d’ivresse printanière"

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.