Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 16:55

TIM BURTON: INTERVIEW EXCLUSIVE

© AFP

© AFP

Invité à présider le Jury des Longs Métrages du 63e Festival de Cannes qui s’ouvre aujourd’hui, Tim Burton remettra la Palme d’or le 23 mai prochain à l’un des films en Compétition.
Interview avant qu’il ne disparaisse pour 12 jours dans les salles obscures du Palais…


Quel est le premier film dont vous vous souvenez ?
Jason et les Argonautes.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de réaliser des films ?
Les films de monstres... Dans Jason et les Argonautes, les créations de Ray Harryhausen m’ont donné envie de devenir à la fois animateur et / ou cinéaste.

Quel est le film que vous pourriez regarder en boucle ?
Il y en a plusieurs. Il y a ceux qu’on regarde dès qu’on en a envie. C’est étrange, par exemple il y a un film bizarre, Quand les aigles attaquent… chaque fois qu’il passe à la télévision, je ne peux pas m’empêcher de le regarder, parce qu’il s’en dégage une certaine atmosphère, dans la neige, puis il y a la bande son et le calme... Pareil pour Le Survivant. Il y a des films que je pourrais regarder tout le temps, même si je les ai déjà vus la veille.

Quelle scène d’un film vous procure la plus forte émotion ?
Je me souviens de la première fois où j’ai vu King Kong tomber de l’Empire State Building... j’étais très ému ! Et il se produit toujours plus ou moins la même chose à la fin de tous les films de monstres, lorsqu’ils meurent. Je suis toujours très triste et ému à la fin de pratiquement tous les films de monstres !

Avez-vous été marqué par une réplique culte ?
Je ris à chaque fois que Charlton Heston demande aux Zombies dans Le Survivant : « Depuis quand travaillez-vous pour le Fisc ? » Cette réplique me fait toujours rire !

Dans quel film aimeriez-vous vivre ?
Les films qui créent une certaine ambiance... Je dirais n’importe quel film de Mario Bava. J’ai toujours aimé leur esprit, leur esthétisme… Oui, je crois que j’aimerais vivre dans l’un de ses films.

Quel film montreriez-vous à quelqu’un pour le séduire ?
Hé bien, je me souviens d’un de mes premiers rendez-vous dans un cinéma en plein air… Orange mécanique et Délivrance passaient tous deux à l’affiche ce soir là... Je ne les conseillerais pas ! Ca n’a pas vraiment marché !

Dans la peau de quel autre réalisateur aimeriez-vous vous glisser pour quelques heures ?
Je pense à certaines personnes que je n’ai jamais connues ni rencontrées, mais dont j’aime les films… par exemple, j’aurais aimé connaître Mario Bava, découvrir sa personnalité, car j’apprécie énormément ses films. Et je n’aurais plus la chance de rencontrer quelqu’un comme lui…

Quel acteur ou quelle actrice auriez-vous aimé diriger ?
Dans l’histoire ? J’ai toujours eu un petit faible pour Peter Lowry ou Boris Karloff... Mais j’ai eu la chance de pouvoir travailler avec des personnes que j’admire, comme Christopher Lee.

Quel livre aimeriez-vous porter au cinéma ?
Je trouve les livres difficiles à adapter. Il doit s’agir d’un livre que vous trouvez très bon. Je serais très réticent si je devais adapter un livre que j’aime. Mais même s’il me plaisait, je ne voudrais pas l’adapter.

Quel est le film dont vous aimeriez changer la fin ?
Peut-être La Mélodie du bonheur, je les exterminerais tous à la fin. Toute la famille !

A votre avis, à partir de quel événement ou invention y a-t-il eu un avant et un après dans l’histoire du cinéma ?
Vous voulez dire comme pour le son et la couleur ? Chaque fois qu’une nouvelle technologie voit le jour, il y a un avant et un après. Mais je ne pense pas qu’il soit juste de dire que, pour la 3 D par exemple, il y ait eu un avant et un après, car je ne crois pas qu’il s’agisse du seul outil qui entre en jeu. Même quand la couleur a fait son apparition, je continuais à apprécier les films en noir et blanc. On trouve tellement d’éléments, d’outils, c’est formidable d’avoir autant de choses à sa disposition. C’est comme pour l’animation : lorsque l’animation informatisée est apparue, on a arrêté l’animation dessinée. Mais, heureusement, même avec les ordinateurs, on trouve encore des dessinateurs dans l’animation. Il vaut mieux ne pas trop réfléchir en termes d’avant et d’après, à mon avis.

Selon vous, jusqu’où le cinéma peut-il aller ?
Ce qu’il y a de mieux au cinéma, c’est l’émotion et les histoires... Ils existaient déjà dès le début et seront encore là à la fin, quelle que soit la technologie employée. C’est l’avantage du cinéma : il s’en dégage toujours une sorte de pureté humaine toute simple. C’est une bonne chose. Tout peut constamment changer et tout peut arriver, et pourtant la manière fondamentale de toucher quelqu’un reste la même, c’est cela qui est merveilleux.

Avez-vous un rituel particulier ou une manie liée au Festival de Cannes ?
C’est comme un rêve ! Il faut juste laisser le rêve se réaliser ! Je pense qu’il vaut mieux ne pas trop planifier à l’avance. Non ?

Qu’est-ce que vous préférez faire quand vous ne réalisez pas de films ?
J’aime bien passer du temps à ne rien à faire. C’est là où je suis en fait le plus créatif, quand je me contente de regarder par la fenêtre ou d’observer un arbre… Ce sont des instants de vie qui sont rares où on est comme déconnecté... Et donc j’aime passer autant de temps que possible comme ça car je pense que c’est là qu’on est le plus productif, bizarrement.

Y a-t-il une question que vous aimeriez poser, et à qui ?
Oui, à l’ensemble du gouvernement britannique… je demanderais : « Bon sang, mais qu’est-ce qu’il se passe ? » Je crois que tout le pays aimerait bien savoir ce qu’il se passe !

Rédigé par Vinca Van Eecke & Emilie Blanchet

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 12.05.10

TIM BURTON: INTERVIEW EXCLUSIVE

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel12.05.10

TIM BURTON: INTERVIEW EXCLUSIVE

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.