Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 14:44

RENCONTRE - Nicole Kidman : « Je me sens indépendante, un peu rebelle et anticonformiste »

Nicole Kidman © FDC / FL

Nicole Kidman © FDC / FL

Sulfureuse courtisane dans Moulin Rouge, écrivaine engagée dans The Hours ou mère de famille pieuse et tourmentée dans Les Autres, Nicole Kidman s’est prêtée à tous les genres d’interprétation en trente ans de carrière. Les plus grands réalisateurs veulent voir la beauté australienne donner de l’éclat à leurs films, de Baz Lhurmann à Stanley Kubrick. Rencontre avec l’atout charme du Jury de Steven Spielberg.

 

Nicole Kidman © FDC / TD


Vous avez remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour votre rôle dans The Hours. Qu’est-ce que ça a changé pour vous et votre carrière ?
J’étais en plein tournage de The Birth quand j’ai gagné l’Oscar. Du coup, je suis allée à la cérémonie et je me suis remise au travail le lendemain. Ça n’a pas tellement changé mes choix et mes opinions, ce n’était pas un gros film. Je me sens indépendante, un peu rebelle et anticonformiste. Cet Oscar a en quelque sorte confirmé mon orientation professionnelle et m’a permis de dire à mes parents : « Vous voyez ? J’ai fait le bon choix ! » Je n’ai pas eu de diplôme, mes parents sont plutôt académiques. L’Oscar, c’est un peu un diplôme. Un doctorat peut-être !


Vous aimez travailler avec des réalisateurs obsédés par leur travail. Est-ce l’idéal pour travailler en tant qu’actrice ?
J’aime le perfectionnisme, l’obsession et l’envie de faire du très bon travail.


Vous avez beaucoup travaillé avec Baz Lhurmann (Moulin Rouge, Australia), vous êtes en quelque sorte sa muse. Quels rapports entretenez-vous ?
J’ai énormément d’affection pour lui. C’est quelqu’un de tellement courageux. C’est étrange quand on travaille avec quelqu’un depuis si longtemps et qu’on continue à croiser son chemin année après année. C’est la vie, on est tous ensemble et on arrive à rester en contact.


Y a-t-il un rôle qui vous a particulièrement marquée ?
Rabit Hole est sûrement celui qui m’a le plus affectée. Je venais d’accoucher, j’étais encore chamboulée sur le plan physiologique après la naissance. J’ai joué dans ce film et c’est ça m’a fait très peur. J’étais épuisée et très sensible. Ce film a dangereusement atteint mon esprit. Je ne sais pas si je le ferais à nouveau mais je suis très contente d’avoir pu faire ce film. Et puis je pense souvent à la douleur. J’ai joué des personnages qui souffrent, qui sont atteints par la douleur ou la perte. C’est certainement ce qui fait qu’ils ont un amour inconditionnel.


Dans Paperboy, on découvre une Nicole Kidman effrontée, un peu sauvage, très différente de celle qu’on voit d’habitude. Comment avez-vous abordé ce rôle ?
Je l’ai fait, c’est tout ! J’ai en quelque sorte mis de côté ce que je suis pour tenter une nouvelle expérience et être libre. J’essaie toujours d’entrer en connexion avec le réalisateur et j’ai vraiment compris ce que voulait Lee Daniels. Je cherche toujours à me sortir de mon petit confort. Je pense qu’il y avait un nouvel espace à explorer et que j’avais envie d’y aller, je ne saurais pas trop l’expliquer. J’entends souvent dire « Pourquoi as-tu choisi de faire ça ? ». Et je réponds juste « Pourquoi pas ? »

 

 


On connaît Nicole Kidman actrice, on en sait moins sur la productrice. Vous avez produit six films. C’est un rôle qui vous plaît ?
J’ai adoré ! J’ai aimé m’occuper d’un projet du début à la fin. Mais chaque chose en son temps, je n’aime pas être sous pression. Les choses doivent arriver. Si elles arrivent, c’est qu’elles devaient se produire. Sinon, c’est qu’elles ne devaient pas arriver. C’est peut-être de la fainéantise !


Vous travaillez sur un projet actuellement ?
Je viens de terminer un projet qui m’a complètement épuisée. Maintenant, place à la famille et à mes enfants.

 

Entretien réalisé par Tarik Khaldi

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 25.05.13

RENCONTRE - Nicole Kidman : « Je me sens indépendante, un peu rebelle et anticonformiste »

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel25.05.13

RENCONTRE - Nicole Kidman : « Je me sens indépendante, un peu rebelle et anticonformiste »

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.