Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 15:36

CINÉMA DE LA PLAGE - Polyester de John Waters, un film qui a du flair

John Waters © DR

John Waters © DR

Le Cinéma de la Plage propose ce soir une projection pour les yeux et les sens ! Polyester a été conçu en utilisant la technique de l’odorama : grâce à des petites cartes à cases numérotées, le spectateur peut sentir les mêmes odeurs que les personnages tout au long du film. Une projection évènement sur la Croisette.

 

Polyester relate les aventures odorantes d'une famille peu reluisante : maman est alcoolique, papa gère un cinéma porno, le fils est un écraseur d'orteils qui sniffe de la colle, et la fille est une nymphomane ! La rencontre de maman avec un play-boy sur le retour va bousculer l'équilibre précaire de cette charmante famille...

 

John Waters est né à Baltimore, ville qui restera le cadre de toutes ses réalisations. Très vite, le réalisateur américain installe sa réputation de cinéaste trash, fasciné par le gore et la violence. Dans les années 60, il diffuse ses films controversés dans des paroisses, et s’attitre la curiosité des milieux de contre-culture américains. Plus le bouche à oreille fonctionne, plus les journaux de Baltimore s’indignent contre ce nouveau petit génie de la subversion. En 1972, il réalise Pink Flamingos, qui ne tardera pas à devenir culte : John Waters manie avec désinvolture le mauvais goût de certains milieux familiaux et n’hésite pas à égratigner la famille traditionnelle américaine. En 1988, le réalisateur réalise Hairspray et par la suite Cry-Baby, qui révèle le talent d’un tout jeune acteur : Johnny Depp. Ce film lui permet de faire sa place dans la très sérieuse industrie du cinéma américain. De fait, John Waters finira par affiner sa mise en scène rendue plus accessible au grand public, mais ses films conserveront toujours une odeur de scandale… Beaucoup le surnommeront le « Pape du gore ».

 

 

Le réalisateur John Waters a été accueilli plusieurs fois Hors Compétition au Festival de Cannes, et notamment en 1990 avec Cry-Baby, en 1994 pour Serial Mother et en 2000 pour le film Cecile B. Demented. John Waters a utilisé la technique de l’odorama à deux reprises : pour la première fois en 1981 avec Polyester puis pour Female Trouble en 2006. John Waters a également été membre du Jury en 1995.

 

Hannah Benayoun

 


SÉANCE


Jeudi 22 mai / Plage Macé / 21h30

>> Accédez à l'agenda interactif

 

Partager l'article
Affiche du film
Cinéma de la plage

POLYESTER

John WATERS

ETATS UNIS - 1981

01:26

Officiel En salles le 22.05.14

CINÉMA DE LA PLAGE - Polyester de John Waters, un film qui a du flair

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel22.05.14

CINÉMA DE LA PLAGE - Polyester de John Waters, un film qui a du flair

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.