2015

69 ans de festival

Revivez tous les moments forts de l'histoire du Festival de Cannes à travers cette timeline interactive

Il n'y a pas de contenu pour cette édition

1948

Il n'y a pas de contenu pour cette édition

1950

70E édition

2017

71E édition

2018

Officiel Mise à jour : 04.05.17 . 12:30

CANNES CLASSICS - La Légende de la Palme d’or - Des mines de Colombie au tapis rouge

Alexis Veller © FDC / T. Delange

Alexis Veller © FDC / T. Delange

La Palme d’or fête ses soixante ans ! A cette occasion, Alexis Veller nous offre un film sur ce trophée légendaire, qui n’appartient qu’au Festival de Cannes. Pour documenter La Légende de la Palme d’or, l’ancien grand reporter est allé à la source dans les mines d’or de Colombie, et a interrogé les plus grands lauréats, chez eux, sur le rapport intime qu’ils entretiennent avec leur prix. De Scorsese à Tarantino en passant par Soderbergh, il a choisi les « doubles palmés » et la seule femme à avoir décroché l’illustre récompense, Jane Campion.

 

Photo du film © DR

 

Quelles étapes avez-vous suivies pour monter ce documentaire consacré à la Palme ?

Il part de l’envie de communiquer autour du soixantième anniversaire et de raconter l’histoire du trophée en termes de fabrication. Je me suis rendu compte que de tous les trophées du cinéma, il n’y avait qu’une seule Palme d’or, alors qu’il y a plusieurs oscars distribués chaque année. Il est en or massif 18 carats, et cet or on sait exactement d’où il vient. J’ai voulu partir à la source avec les mineurs. C’est passionnant de se rendre compte que tout part d’une simple mine en Colombie pour finir devant les caméras du monde entier. Cela lui donne aussi une dimension sociale.

 

Le tournage dans les mines de Colombie a t-il été compliqué ?

Les conditions étaient un peu extrêmes, on filmait à 300 mètres sous terre dans des couloirs d’un mètre de large mais attention, on a tourné dans une exploitation minière très sûre, où les hommes travaillent en paix, loin de l’image que l’on se fait parfois de la Colombie.

 

Comment s’inscrit l’histoire de la Palme dans celle du Festival ?

Je trouve qu’on ne parle pas assez du trophée que convoitent tous ces réalisateurs. On vient tous à Cannes pour cette Palme, qui se retrouve entre les mains de réalisateurs très différents : Taxi Driver, Sexe, Mensonges et Vidéo, le film d’Apitchatpong… Et pourtant, Tennessee Williams, quand il était Président du Jury, jugeait Taxi Driver trop violent comme le raconte Scorsese. C’est Sergio Leone et Costa Gavras, qui étaient alors membres du Jury, qui ont poussé pour que Taxi Driver gagne la Palme. Cannes reste un révélateur et la Palme d’or ne se trompe jamais, elle finit dans les bras d’un réalisateur qui va marquer l’histoire du cinéma. Aucun, de Tarantino à Soderbergh (qui l’a reçue à 26 ans), n’avait encore été interviewé sur l’objet « Palme d’or ». Tarantino a accepté de donner une interview en plein tournage alors qu’il ne le fait jamais: « Pour la Palme d’or, j’accepte ! ».

 

Interview de Charlotte Pavard

 

 

SÉANCE


Samedi 16 mai / Salle Buñuel / 21h15

>> Accédez à l’agenda interactif

 

Officiel12.05.2015 . 00:00

LA LÉGENDE DE LA PALME D’OR (The golden palm's legend) de Alexis VELLER

Partager l'article
LA LÉGENDE DE LA PALME D'OR
Cannes Classics

LA LÉGENDE DE LA PALME D'OR

Alexis VELLER

SUISSE - 2015

01:10

Officiel En salles le 16.05.15

CANNES CLASSICS - La Légende de la Palme d’or - Des mines de Colombie au tapis rouge

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel16.05.15

CANNES CLASSICS - La Légende de la Palme d’or - Des mines de Colombie au tapis rouge

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
Rendez-vous sur le site événementiel

pour revivre la 70e édition !

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.