avant l'ouverture
du Festival de Cannes 2019
Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 16:39

COMPÉTITION - « La pièce écossaise » par Justin Kurzel

Équipe du film © Getty Images -  P. Le Segretain

Équipe du film © Getty Images - P. Le Segretain

Après Orson Welles (1948), Akira Kurosawa (Le Château de l’araignée, 1957), Roman Polanski (1971), le réalisateur australien Justin Kurzel nous livre son adaptation intime de Macbeth. La fascinante tragédie Shakespearienne lui ouvre les portes de la Compétition 2015, mais silence, car prononcer le mot "Macbeth" dans un théâtre porterait malheur…

 

Photo du film © Jonathan Olley

 

Macbeth : - Où en est la nuit ?
Lady Macbeth : - Elle commence à lutter avec le matin. (Acte III, scène 4)

Préserver la langue de Shakespeare, rester au plus proche des vers écrits en 1606 tout en proposant une lecture moderne de la pièce, c’est le défi que se sont lancés les producteurs britanniques Iain Canning et Emile Sherman, estimant qu’il était temps qu’une nouvelle génération d’acteurs s’approprie ce répertoire. Pour y parvenir, ils s’entourent de deux comédiens au sommet de leur carrière, Marion Cotillard, oscarisée en 2008 pour La Môme, et Michael Fassbender, acteur fétiche de Steve McQueen révélé dans Hunger, Caméra d’or au Festival de Cannes 2008. Face à face, ils incarnent les époux aux mains ensanglantées, rongés par l'avidité et le désir, jusqu’à la folie.

Broyé par la guerre médiévale entre l’Ecosse et la Norvège, Macbeth, cousin du Roi Duncan, revient pourtant auréolé de gloire auprès de sa femme. Sur la route, il se voit annoncer la triple prophétie qui doit le mener au trône. Dévorée par l’ambition, Lady Macbeth le pousse à précipiter l’accomplissement de leur destin et celui du royaume… 
C’est aussi pour la résonance des thèmes de la pièce avec l’actualité que son adaptation trouve aujourd’hui une nouvelle légitimité : « L’histoire de "Macbeth"  est particulièrement bouleversante quand on a en tête le climat économique de ces dernières années. » Justin Kurzel, dont l’acuité psychologique avait été saluée pour Les Crimes de Snowtown (Semaine de la Critique, 2011), en donne une interprétation fidèle, cinématographiquement renforcée par ses recherches sur l’époque médiévale et la guerre ainsi que par des tournages réalisés intégralement en décors extérieurs.


SÉANCES

Samedi 23 mai / Grand Théâtre Lumière / 8h30 - 14h - 19h
>> Accédez à l’agenda interactif

 

Rédigé par Vinca Van Eecke

Partager l'article
MACBETH
En Compétition - Longs Métrages

MACBETH

Justin KURZEL

ROYAUME-UNI - 2015

01:53

Officiel En salles le 23.05.15

COMPÉTITION - « La pièce écossaise » par Justin Kurzel

Après Orson Welles (1948), Akira Kurosawa (Le Château de l’araignée, 1957), Roman Polanski (1971), le réalisateur australien Justin Kurzel nous livre son adaptation intime de Macbeth. La fascinante tragédie Shakespearienne lui ouvre les portes de la Compétition 2015, mais silence, car prononcer le mot "Macbeth" dans un théâtre porterait malheur…

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel23.05.15

COMPÉTITION - « La pièce écossaise » par Justin Kurzel

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.