Cannes Classics | Mise à jour : 06.05.19 . 15:28

Farrebique, hommage au premier film primé par la presse internationale

Photo du film Farrebique

Photo du film Farrebique © DR

On y roulait encore les « r », on y parlait un patois aujourd’hui quasi disparu, on vivait proche de la nature. Farrebique, dans le Sud-Ouest de la France. C’est le nom de cette ferme où Georges Rouquier est venu filmer les siens pendant un an, de 1944 à 1945. Farrebique, c’est aussi le titre qu’il a donné à son long métrage. Ce film est le tout premier à décrocher le prix de la Fédération internationale de la presse cinématographique (Fipresci), c’était il y a 70 ans.

A Farrebique, chacun joue son propre rôle. Documentaire à peine romancé, fiction du réel, c’est une plongée dans le quotidien d’une famille : les veillées à la lampe à pétrole l’hiver, les moissons l’été, les labours l’automne. Georges Rouquier nous invite dans chaque moment, à table, aux champs, aux funérailles. Mais aussi dans les interrogations. Faut-il accepter l’arrivée de l’électricité ? Faut-il partager les terres ?

Cannes Classics04.05.2016 . 19:30

FARREBIQUE de Georges ROUQUIER - Extrait 1

Ce film a valu à Georges Rouquier le statut de Père du documentaire français. Avec Farrebique, le réalisateur aveyronnais accède à une reconnaissance mondiale. Prix Fipresci à Cannes, le film est ensuite distribué aux États-Unis où il devient un objet d’étude. Steven Spielberg et Francis Ford Coppola y font référence et considèrent que l’œuvre fait date dans l’histoire du cinéma.

Trente-huit ans plus tard, Georges Rouquier retourne à la ferme des Farrebique et signe Biquefarre. Mêmes personnages, même ferme, mais tout a changé. Le paysan est devenu agriculteur, il utilise tracteur et pesticides, vend ses récoltes et achète ses denrées, l’occitan se fait plus timide. Là où Farrebique a laissé son empreinte cinématographique, Biquefarre, en miroir, témoigne du profond bouleversement de la France agricole.

BIQUEFARRE de Georges Rouquier - Bande annonce

Film numérisé et restauré par Eclair avec le soutien du CNC. Restauration 2K réalisée à partir du négatif nitrate et d’un marron nitrate. Coordination et suivi assurés par Cristina Martin aux Documents Cinématographiques.

Rédigé par Tarik Khaldi

Partager l'article
FARREBIQUE
Cannes Classics

FARREBIQUE

Georges ROUQUIER

FRANCE - 1946

01:27

Focus

Le même jour

Cannes Classics En salles le 13.05.16

Farrebique, hommage au premier film primé par la presse internationale

On y roulait encore les « r », on y parlait un patois aujourd’hui quasi disparu, on vivait proche de la nature. Farrebique, dans le Sud-Ouest de la France. C’est le nom de cette ferme où Georges Rouquier est venu filmer les siens pendant un an, de 1944 à 1945. Farrebique, c’est aussi le titre qu’il a donné à son long métrage. Ce film est le tout premier à décrocher le prix de la Fédération internationale de la presse cinématographique (Fipresci), c’était il y a 70 ans.

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Cannes Classics13.05.16

Farrebique, hommage au premier film primé par la presse internationale

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.