Cannes Classics | Mise à jour : 13.02.18 . 09:46

Memorias Del Subdesarrollo, mémoire d’un pays en pleine mutation

Photo du film Memorias del subdesarollo (Mémoires du sous-développement)

Photo du film Memorias del subdesarollo (Mémoires du sous-développement)

Sous le régime de Fidel Castro, le réalisateur cubain Tomás Gutiérrez Alea dirige en 1962 Histoire de la Révolution, son premier long métrage. En 1968, traitant toujours de la révolution, il dirige Memorias Del Subdesarrollo (Mémoires du sous-développement), considéré comme l’un des plus grands films de l’histoire cubaine. Cette année, Cannes Classics offre l’opportunité de revoir ce chef d’œuvre en copie restaurée.

Un an après la révolution, Sergio, un intellectuel bourgeois aisé, décide de rester vivre dans son pays malgré l’exil de sa famille vers les Etats-Unis. Mais les bouleversements sociopolitiques viennent changer l’environnement et Sergio se trouve tiraillé entre un passé qu’il refuse et une situation nouvelle à laquelle il n’adhère pas. Il cherche alors à comprendre le contexte dans lequel son pays se trouve, ce qui lui est arrivé, passant en revue sa propre vie.

Le film est l'œuvre d'une maturité totale d'un artiste qui sut rester fidèle à ses convictions sans jamais verser dans ce qu'il reprochait, avec justesse, au système.

A travers la révolution et le regard observateur de son protagoniste, sorte d’aller égo de lui-même, Tomás Gutiérrez Alea dresse le portrait d’une île en transition, et s’intéresse à la condition de l’homme et à sa situation sociale face à une nouvelle vérité radicale du point de vue économique, social et humain. Memorias Del Subdesarrollo est le premier film cubain à avoir été projeté aux Etats-Unis après la révolution et résonne particulièrement dans le contexte actuel ; suite au rapprochement récent avec les Etats-Unis, Cuba pourrait à nouveau se retrouver en voie de transition.

 

Une présentation de l’Instituto Cubano del Arte e Industria Cinematográficos (ICAIC), des Films du Camélia et de la Cineteca di Bologna. Restauration par la Cineteca di Bologna/L’Immagine Ritrovata laboratory et financée par The Film Foundation’s World Cinéma Project.

Rédigé par Eugénie Malinjod

Partager l'article
MÉMOIRES DU SOUS-DÉVELOPPEMENT
Cannes Classics

MEMORIAS DEL SUBDESARROLLO

Tomás GUTIÉRREZ ALEA

CUBA - 1968

01:37

Focus

Le même jour

Cannes Classics En salles le 20.05.16

Memorias Del Subdesarrollo, mémoire d’un pays en pleine mutation

Sous le régime de Fidel Castro, le réalisateur cubain Tomás Gutiérrez Alea dirige en 1962 Histoire de la Révolution, son premier long métrage. En 1968, traitant toujours de la révolution, il dirige Memorias Del Subdesarrollo (Mémoires du sous-développement), considéré comme l’un des plus grands films de l’histoire cubaine. Cette année, Cannes Classics offre l’opportunité de revoir ce chef d’œuvre en copie restaurée.

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Cannes Classics20.05.16

Memorias Del Subdesarrollo, mémoire d’un pays en pleine mutation

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 8 au 19 mai, suivez la 71e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.