Compétition | Mise à jour : 13.02.18 . 09:45

The Neon Demon, quand la beauté devient une quête obsessionnelle

Photo du film The Neon Demon

Photo du film The Neon Demon © Gunther Campine

Connu pour son aptitude à adopter mais également à détourner les codes des genres, notamment dans Drive qui remporte le Prix de la Mise en Scène en 2011 à Cannes, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn prête cette fois-ci son esthétique léchée au genre de l’horreur avec The Neon Demon, sélectionné en Compétition. Situé à Los Angeles, dans un univers aussi réel qu’artificiel, le film met en scène des protagonistes obsédés par la beauté.

Loin des personnages masculins assoiffés de vengeance dont il tire le portrait dans Pusher (1996), Drive (2011) ou Only God Forgives (2013), Nicolas Winding Refn a placé l’intrigue de The Neon Demon au sein d’un environnement féminin lié à la mode pour dénoncer l’apparence physique et l’envie de reconnaissance, quand elles deviennent obsessionnelles. Le cinéaste y pensait depuis plusieurs années, la beauté qu’il dépeint dans The Neon Demon, il en a observé le pouvoir dans son environnement proche comme au fil de ses rencontres de métier.

Pour incarner la beauté, le réalisateur a fait appel à Elle Fanning, remarquée avec Ligne de Vie (2004), Babel (2006) ou encore Somewhere (2010), dont la « capacité extraordinaire à se transformer » l’a immédiatement séduit. L’actrice interprète Jesse, une jeune fille à l’esthétique pure qui en réalisant son rêve de mannequin, suscite la jalousie et les désirs de ses concurrentes, Jena Malone, Bella Heathcote et Abbey Lee, en quête d’un idéal plastique.

Elle Fanning me rappelle les grandes stars du muet tout en étant une actrice d’une grande modernité.

Compétition18.05.2016 . 14:53

THE NEON DEMON de Nicolas WINDING REFN - Bande annonce

Faire surgir l’horreur de cette beauté, c’est le défi que Nicolas Winding Refn s’est fixé cette fois avec son premier thriller horrifique, travaillé jusque dans l’ambiance sonore. Pour y parvenir, il s’est à nouveau associé avec Cliff Martinez, déjà très remarqué des bandes originales de Drive et Only God Forgives.

Rédigé par Eugénie Malinjod

Partager l'article
THE NEON DEMON
En Compétition - Longs Métrages

THE NEON DEMON

Nicolas WINDING REFN

ETATS UNIS, FRANCE, DANEMARK - 2016

01:57

Le même jour

Compétition En salles le 20.05.16

The Neon Demon, quand la beauté devient une quête obsessionnelle

Connu pour son aptitude à adopter mais également à détourner les codes des genres, notamment dans Drive qui remporte le Prix de la Mise en Scène en 2011 à Cannes, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn prête cette fois-ci son esthétique léchée au genre de l’horreur avec The Neon Demon, sélectionné en Compétition. Situé à Los Angeles, dans un univers aussi réel qu’artificiel, le film met en scène des protagonistes obsédés par la beauté.

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Compétition20.05.16

The Neon Demon, quand la beauté devient une quête obsessionnelle

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.