Séance Spéciale | Mise à jour : 29.04.19 . 14:53

Wrong Elements : mi bourreaux, mi victimes, les laissés pour compte de l'Ouganda

Photo du film Wrong Elements

Photo du film Wrong Elements © 2015 Marine Gautier

Jonathan Littell est une plume. Dans ses reportages, dans ses romans, il plonge son lecteur dans un monde où tout ne tourne pas toujours rond. Après la Géorgie, le Soudan, la Syrie et tant d’autres destinations, il met cette fois le cap sur l’Ouganda et laisse les pages papier de côté. Il s’essaie au documentaire avec Wrong Elements, présenté en Séance Spéciale, en lice pour la Caméra d’Or.

C’est un fléau majeur dans l’histoire de l’Ouganda. La LRA, Armée de Résistance du Seigneur. A l’origine, Joseph Kony, un insurgé acholi, prétendu guérisseur, monte son mouvement rebelle contre le pouvoir central. Pour grossir ses rangs, la LRA enlève des enfants, plus de 60 000 en 25 ans, pour en faire des guerriers. Aujourd’hui, la LRA sévit toujours mais a perdu en influence et Joseph Kony est l’homme le plus recherché d’Afrique. Restent des jeunes adultes arrachés à l’enfance et désormais laissés pour compte.

Mi bourreaux, mi victimes, ils doivent maintenant se reconstruire. Jonathan Littell est allé à la rencontre de Geofrey, Nighty et Mike, enlevés à 12 ou 13 ans, enrôlés, devenus criminels puis abandonnés. Pour raconter cette crise et les interrogations qui l’accompagnent, l’écrivain se fait réalisateur.

« Ces réponses viennent avec tous les moyens qu’offrent l’image en mouvement et le son : non seulement la parole, forcément limitée, mais les gestes, les intonations, les hésitations, les regards. »

La faute, la culpabilité, le déracinement, Wrong Elements explore les conflits intérieurs de soldats enrôlés malgré eux. En filigrane, le film éclaire des questionnements laissés chez les enfants des régimes nazi, stalinien et maoïste, il anticipe également les préoccupations qui seront celles des générations de Daech.

Rédigé par Tarik Khaldi

Partager l'article
WRONG ELEMENTS
Séances spéciales

WRONG ELEMENTS

Jonathan LITTELL

FRANCE, ALLEMAGNE, BELGIQUE - 2016

02:13

Focus

Le même jour

Séance Spéciale En salles le 14.05.16

Wrong Elements : mi bourreaux, mi victimes, les laissés pour compte de l'Ouganda

Jonathan Littell est une plume. Dans ses reportages, dans ses romans, il plonge son lecteur dans un monde où tout ne tourne pas toujours rond. Après la Géorgie, le Soudan, la Syrie et tant d’autres destinations, il met cette fois le cap sur l’Ouganda et laisse les pages papier de côté. Il s’essaie au documentaire avec Wrong Elements, présenté en Séance Spéciale, en lice pour la Caméra d’Or.

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Séance Spéciale14.05.16

Wrong Elements : mi bourreaux, mi victimes, les laissés pour compte de l'Ouganda

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.