La double Palme d'or de 1966

Après La Bataille du rail pour ouvrir ce mini-cycle il y a quelques années, le Festival de Cannes continue d’accueillir les restaurations des films lauréats de la Palme d’Or. En 2016, retour sur l’année 1966 et sur les deux vainqueurs, Pietro Germi et Claude Lelouch, récompensés par le jury présidé par Sophia Loren.

SIGNORE & SIGNORI Pietro GERMI 1966 - 02:00

Avec Signore & Signori, Pietro Germi se détache de ses thèmes siciliens et déménage en Vénétie, dans un environnement paisible peuplé de prêtres, d'anciens Alpins, de dames, de bigots et d’enseignants. Ici, il marche le long du chemin de la petite bourgeoisie de la ville, enfermée entre une paroisse, une villa et la petite place centrale, en comprenant que si notre République n’avait pas été basée sur le travail, elle se serait fondée sur l’infidélité. En effet, il y a un élément dominant dans cette histoire, un personnage avec plusieurs visages et attitudes, mais un seul nom : le cocu.
Enzo Biagi, L’Europeo, 3.3.1966

UN HOMME ET UNE FEMME Claude LELOUCH 1965 - 01:42

Anne, inconsolable depuis la mort de son mari, cascadeur, rencontre à Deauville Jean-Louis, un coureur automobile, dont la femme s'est laissée mourir par désespoir. Ils s'aiment, se repoussent, se retrouvent et s'aiment encore.

Partager la page
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.