Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications

Home > A propos > L'Histoire du Festival > Petite histoire de la Palme

L'Histoire du Festival : Petite Histoire de la Palme


Jusqu'en 1954, le Jury du Festival de Cannes décernait un " Grand prix du Festival International du Film " au meilleur réalisateur. Les lauréats de ce Grand Prix se voyaient alors remettre une œuvre d'un artiste contemporain en vogue.


Fin 1954, à l'initiative de Robert Favre Le Bret, alors Délégué Général, le Conseil d'administration du Festival invite plusieurs joailliers à présenter des projets de palme, en référence aux armoiries de la ville de Cannes.




Le dessin original retenu est celui de la créatrice de bijoux Lucienne Lazon. Un trophée est élaboré d'après son dessin, l'extrémité inférieure de la tige coupée en biseau forme un cœur et le socle est une sculpture en terre cuite de Sébastien.

En 1955, la première Palme d'or de l'histoire du Festival est attribuée à Delbert Mann pour son film Marty.

De 1964 à 1974, le Festival revient temporairement à la formule du Grand prix.




En 1975, la Palme d'or est remise à l'honneur et devient le symbole durable du Festival de Cannes. Attribuée chaque année depuis lors au réalisateur du meilleur long métrage de la compétition officielle, elle est le dernier prix proclamé lors du Palmarès, par ordre d'importance croissante.
Elle est remise dans un écrin de maroquin rouge pleine peau, capitonné de daim blanc.






Au début des années 80, la forme arrondie du socle qui supporte la Palme se transforme progressivement pour devenir pyramidale en 1984.











En 1992, Thierry de Bourqueney redessine la Palme et son socle, désormais en cristal taillé main.


En 1997, la Palme est modernisée par Caroline Scheufele, présidente du joaillier suisse Chopard qui fournit chaque année gracieusement le trophée. La Palme, en or 24 carats, est coulée à la main dans un moule en cire, puis fixé sur un coussin de cristal taillé et unique. Elle est aujourd'hui présentée dans un écrin de maroquin bleu.







Depuis sa création, la Palme d'or n'a été décernée qu'une seule fois à une femme: la néo-zélandaise Jane Campion, pour La Leçon de piano en 1993.

A l'occasion du cinquantième anniversaire du Festival, en 1997, une "Palme des Palmes" est attribuée à Ingmar Bergman et remise en son absence à sa fille, Linn Ulmann, en présence de vingt-huit autres détenteurs du trophée.


A la date d'aujourd'hui, seuls cinq réalisateurs font partie du cercle envié des " double-palmés " : Francis Coppola, Shoei Imamura, Bille August, Emir Kusturica et les frères Dardenne.

;