Ma sélection()

.

    Ajouter à ma sélection
    Un Certain Regard 21.05.17 . 08:55 Mise à jour :21.05.17 . 09:53

    Fortunata, rendez-vous avec Sergio Castellitto

    Photo du film Fortunata

    Photo du film Fortunata © DR

    Acteur adulé en Italie, Sergio Castellitto est passé à la réalisation en 1999 avec Libero Burro. Cinquième film du cinéaste, Fortunata raconte l’histoire d’une jeune femme déterminée à réaliser son rêve : ouvrir un salon de coiffure. Le film met en scène Jasmine Trinca et Stefano Accorsi.

    Qu’est-ce qui vous a inspiré l’idée de ce film ?

    Je voulais faire un film qui raconte les banlieues de Rome et les personnages qui la peuplent, mais qui ne se limite pas aux tons d’un réalisme douloureux. J’ai cherché l’énergie, l’illusion du roman populaire sans renoncer aux thèmes et aux conflits que vivent ces personnages.

     

    Quelle est votre méthode de travail sur un tournage ?

    Le tournage est un laboratoire qui vous contraint à changer d’idée rapidement. Mon travail sur le plateau c’est ça, accepter le risque que les automatismes liés à l’écriture ou à l’organisation d’un lieu de tournage puissent être remis en question. L’écriture en particulier est l’élément fondateur de la construction du film et souvent elle “advient” pendant le tournage. C’est une expérience et une leçon que j’ai apprises en travaillant avec Jacques Rivette.

     

    Quelques mots sur le métier d’acteur et ceux du film ?

    J’ai fait l’acteur toute ma vie, je crois bien connaître la nature des comédiens. Des acteurs dociles mais pas serviles... Des acteurs qui acceptent le risque du ridicule, qui ne se défendent pas. Les acteurs avec qui j’aime travailler sont comme ça. Et ce sont les acteurs de mon film.

     

    Qu’apprend-t-on au cours de la réalisation d’un film ?

    Ce qu’on apprend pendant un film, on le comprend au film suivant !

     

    Quelles ont été vos sources d’inspiration ?

    Pier Paolo Pasolini a raconté les banlieues romaines comme personne. Des films comme Mamma Roma (1962), Accattone (1961) ont été des obsessions inaccessibles pour moi.

     

    Que pensez-vous de l’industrie cinématographique de votre pays ?

    Le cinéma italien est fatigué, l’industrie est en crise, mais le sang d’un certain talent coule malgré tout.

    Un Certain Regard 09.05.2017 . 11:02

    FORTUNATA de Sergio CASTELLITTO - Extrait 01

    Rédigé par Benoit Pavan
    FORTUNATA
    Un Certain Regard

    FORTUNATA

    Sergio CASTELLITTO

    ITALIE - 2017

    01:43

    Programmation
    • Projection 21-05-2017 14:00 Salle Debussy
    • Projection 21-05-2017 21:30 Salle Debussy
    • Projection 22-05-2017 22:00 Salle Bazin
    Toute la programmation
    Un Certain Regard 21.05.17

    Fortunata, rendez-vous avec Sergio Castellitto

    Acteur adulé en Italie, Sergio Castellitto est passé à la réalisation en 1999 avec Libero Burro. Cinquième film du cinéaste, Fortunata raconte l’histoire d’une jeune femme déterminée à réaliser son rêve : ouvrir un salon de coiffure. Le film met en scène Jasmine Trinca et Stefano Accorsi.

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    Un Certain Regard21.05.17

    Fortunata, rendez-vous avec Sergio Castellitto

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    En poursuivant votre navigation sur nos sites,
    vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.