Ma sélection()

.

    Ajouter à ma sélection
    Compétition 16.05.19 . 14:30 Mise à jour :23.05.19 . 12:20

    Ken Loach, l'art de traquer l'injustice

    Photo du film Sorry We Missed You

    Photo du film Sorry We Missed You © Joss Barratt

    Le double lauréat de la Palme d'Or revient en Compétition avec Sorry We Missed You, un drame social dénonçant les cadences infernales imposées aux travailleurs.

    À 82 ans, Ken Loach continue d'incarner un cinéma profondément engagé, humaniste et politique, quand bien même son propos radical s'appuie toujours sur une mise en scène douce et naturaliste. Le cinéaste britannique est de ceux qui s'indignent, caméra au poing, contre un système libéral qui étrangle la classe ouvrière. « Je lui reste fidèle, politiquement et artistiquement », explique le réalisateur, qui a fait de son combat contre l'injustice sociale la colonne vertébrale d'une filmographie au caractère bien trempé.

    Mise à l'écart des pauvres, exploitation des clandestins ou privatisation des services publics : nombre de dossiers brûlants de l'Angleterre post-thatchérienne ont été portés à l'écran par cet indocile militant travailliste. Épaulé par Paul Laverty, son scénariste depuis 1995, Ken Loach reprend la lutte dans Sorry We Missed You, nouvelle diatribe anticapitaliste qui narre le quotidien éreintant de Ricky et Abbie, un couple modeste criblé de dettes.

    Depuis que la crise financière de 2008 les a heurtés, Ricky livre à la hâte des paquets pour une plateforme de vente en ligne qui surveille ses moindres faits et gestes. Abbie ne compte plus ses heures comme aide à domicile. À travers leur histoire, c'est celle de millions d'employés essorés par les cadences infernales du monde du travail que décrit Ken Loach. L'énorme succès de I, Daniel Blake - Palme d'or en 2016 -, long métrage au vitriol sur la cruauté de la bureaucratie britannique, a convaincu le duo de se replonger dans une sphère bouleversée par les avancées technologiques.

    Pour préparer le vingt-septième long métrage du cinéaste, Paul Laverty a sillonné l'Écosse à bord des camions de livraisons pour recueillir les témoignages de livreurs indépendants. Le casting du film a été bâti en s'appuyant sur des acteurs non-professionnels familiers de la région de Newcastle, la ville de “Daniel Blake” où Sorry We Missed You a été tourné.

    Compétition01.05.2019 . 20:11

    SORRY WE MISSED YOU de Ken LOACH - Extrait 1

    Rédigé par Benoit Pavan
    SORRY WE MISSED YOU
    En Compétition - Longs Métrages

    SORRY WE MISSED YOU

    Ken LOACH

    ROYAUME-UNI, FRANCE, BELGIQUE - 2019

    01:40

    Programmation
    • Projection 16-05-2019 22:15 Grand Théâtre Lumière
    • Projection 17-05-2019 22:00 Salle du Soixantième
    • Projection 17-05-2019 08:30 Grand Théâtre Lumière
    • Projection 17-05-2019 22:00 Olympia
    Toute la programmation
    Compétition 16.05.19

    Ken Loach, l'art de traquer l'injustice

    Le double lauréat de la Palme d'Or revient en Compétition avec Sorry We Missed You, un drame social dénonçant les cadences infernales imposées aux travailleurs.

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    Compétition16.05.19

    Ken Loach, l'art de traquer l'injustice

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    En poursuivant votre navigation sur nos sites,
    vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.