Jury Mise à jour : 04.05.17 . 12:04

Sandrine Kiberlain, Présidente de la Caméra d'or !

Sandrine Kiberlain

Sandrine Kiberlain © Neilson Barnard / Getty Images

À l’occasion de sa 70e édition (17-28 mai), le Festival de Cannes se réjouit de la présidence de Sandrine Kiberlain pour le Jury de la Caméra d’or ! Entourée de professionnels, la comédienne française récompensera une première œuvre issue de la Sélection officielle, de la Quinzaine des Réalisateurs ou de la Semaine de la Critique.

En 25 ans de carrière et une quarantaine de films, l’actrice s’est imposée avec simplicité, douceur et évidence dans le paysage cinématographique français. En 1994, elle crève l’écran dans Les Patriotes d’Éric Rochant (prix Romy-Schneider) puis confirme avec En avoir (ou pas) de Laetitia Masson (César du Meilleur Espoir féminin). Depuis, elle rayonne largement, prend des risques et ose autant le drame (Mademoiselle Chambon), que la comédie déjantée (9 Mois ferme, César de la Meilleure Actrice), le film d’auteur (La Fausse Suivante) que le cinéma populaire (Le Petit Nicolas).
Toute jeune réalisatrice d’un court métrage remarqué en 2016, Bonne Figure, elle tourne sous la direction de Benoît Jacquot (Le Septième Ciel), Claude Miller (Betty Fisher et autres histoires), Nicole Garcia (Un balcon sur la mer), Alain Resnais (Aimer, boire et chanter) ou André Téchiné (Quand on a 17 ans).
Membre du Jury des longs métrages du Festival de Cannes 2001, Sandrine Kiberlain a accompagné sur la Croisette Les Patriotes, Un héros très discret (1996) et Polisse (2011) en Compétition ainsi qu’À vendre (1998) dans la sélection Un Certain Regard.

Le premier film. La première fois. Il a bien fallu qu’ils se lancent Woody Allen, Jacques Demy, Truffaut, Scorsese, et tous ces cinéastes qui ont changé nos vies, nous ont inspirés, émus, guidés parfois. Aujourd’hui, je suis honorée et traqueuse de découvrir de nouveaux réalisateurs. Je m’imagine déjà fière et émue de pouvoir dire un jour, quand on me fera l’éloge d’un des premiers films que je verrai cette année avec « mon » jury : "J’y étais... Je l’ai vu naître. À Cannes. À la Caméra d’or... en 2017"

Après Wim Wenders, Tim Roth, Abbas Kiarostami et dernièrement, Agnès Varda ou Sabine Azéma, la présidente Sandrine Kiberlain et ses jurés remettront le prix de la Caméra d’or lors de la soirée de Clôture du Festival de Cannes, le dimanche 28 mai. Depuis 1978, il a notamment récompensé Stranger than Paradise de Jim Jarmusch (1984), Suzaku de Naomi Kawase (1997), Le Ballon blanc de Jafar Panahi (1995), Hunger de Steve McQueen (2008) ou Les Bêtes du Sud sauvage de Benh Zeitlin (2012). L’année dernière, la réalisatrice Houda Benyamina a remporté la Caméra d’or pour Divines, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.

Partager l'article
Jury En salles le 11.04.17

Sandrine Kiberlain, Présidente de la Caméra d'or !

À l’occasion de sa 70e édition (17-28 mai), le Festival de Cannes se réjouit de la présidence de Sandrine Kiberlain pour le Jury de la Caméra d’or ! Entourée de professionnels, la comédienne française récompensera une première œuvre issue de la Sélection officielle, de la Quinzaine des Réalisateurs ou de la Semaine de la Critique.

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Jury11.04.17

Sandrine Kiberlain, Présidente de la Caméra d'or !

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
Rendez-vous sur le site événementiel

pour revivre la 70e édition !

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.