Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications

Home > Le Quotidien

Le Quotidien 2011

  • Actualités
  • Vidéos
  • Photos
  • Audios

Atelier de la Cinéfondation: 332 rendez-vous pour 15 projets

Le 21.05.2011 à 00:00 - Mis à jour le 21.05.2011 à 17:35

Lieu de rendez-vous de l'Atelier © P. Clain
Lieu de rendez-vous de l'Atelier © P. Clain

Chaque année, l’Atelier de la Cinéfondation sélectionne une quinzaine de projets de longs métrages du monde entier afin de les mettre en contact avec des partenaires potentiels: coproducteurs, distributeurs ou vendeurs internationaux. Rencontre avec les réalisateurs et producteurs de trois d’entre eux.

 

Pour Denise Gamze Ergüven, jeune Turque diplômée de la Femis en 2006, la sélection à l’Atelier est « providentielle ». Son projet atypique, Kings, une fiction qui se déroule durant les émeutes de Los Angeles de 1992, produit par Gilles Sandoz (Maia Films), a besoin de cette confrontation avec le marché. « Faire un film aux Etats-Unis en anglais, c’est comme aller sur la lune. On prend à rebrousse-poil tous les moyens de production français, et il faut inventer une nouvelle manière de produire. Etre ici est très utile pour envisager plusieurs pistes ».

 

Souvent, les pistes s’inventent à Cannes. La Ligne jaune par exemple, production entre le Mexique et la France, attire beaucoup les Allemands. Une surprise pour le coproducteur français Thierry Lenouvel (Ciné Sud). Cette coproduction bipartite pourrait devenir aussi tripartite avec la Colombie, Thierry Lenouvel ayant mis en contact le producteur mexicain et un producteur colombien, avec qui il avait coproduit La Société du feu rouge de Ruben Mendoza. « Un producteur européen qui rapproche deux producteurs sud-américains, c’est le bon côté de la mondialisation ».

 

Pour le projet Luton, c’est 50 à 60% du budget qu’il faut trouver à l’étranger. Avec la crise grecque, les fonds publics sont gelés depuis 18 mois. Ils cherchent principalement en Allemagne, Suède ou Autriche, où les contraintes de langue sont moins strictes qu’en France. Ils ont eu 40 rendez-vous et sentent qu’ « il y a une bonne compréhension du projet » de la part de leurs interlocuteurs.

 

Pour cette septième édition de l’Atelier, les 15 projets ont donné lieu à 332 rendez-vous émanant de 90 sociétés. Soulignons que 100% des projets 2008 et 2009 ont abouti.

 

B. de M.

Choisir une année :

Au jour le jour...

       1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

Nous suivre