Allez au contenu, Allez à la navigation, Allez à la recherche, Change language

  • Applications

Home > Le Quotidien

Le Quotidien 2012

  • Actualités
  • Vidéos
  • Photos
  • Audios

Alain Resnais : « Je suis un bricoleur »

Le 21.05.2012 à 00:00 - Mis à jour le 21.05.2012 à 17:11

Alain Resnais © FIF/CB
Alain Resnais © FIF/CB

Alain Resnais a tenu la conférence de presse de Vous n’avez rien vu aux côtés de son producteur, Jean-Louis Livi et d’une bonne partie de sa troupe de comédiens : Pierre Arditi, Sabine Azéma, Anne Consigny, Anny Duperey, Hippolyte Girardot, Denis Podalydes, Lambert Wilson. Tous ont rendu un hommage appuyé et émouvant à leur metteur en scène. « Je vous dépose mon cœur », a dit notamment Anne Consigny.

 

Alain Resnais, à propos du titre :
ll s’est faufilé tout seul dans la salle de montage, on l’a dit d’abord en blaguant. C’est devenu un proverbe entre mon monteur, Hervé de Luze, et moi. Puis ça s’est écrit sur des boites, le laboratoire nous a envoyé des étiquettes, et on l’a adopté. Mais il n’y avait pas d’intention profonde."

 

Anny Duperey à propos du tournage et du résultat final :
 "Toute cette entreprise d’amour autour d’Alain était au service d’un texte. On n’était pas pris en otage par un âge, une personnalité, un rôle. On était au service de Jean Anouilh, du théâtre, d’une beauté. Quand j’ai vu le film, je m’attendais à beaucoup de virtuosité, mais je ne m’attendais pas à être cueillie comme ça. Toute cette virtuosité était au service de l’émotion. C'est un travail magnifique"


Alain Resnais à propos de sa collaboration avec Eric Gautier :
"J’ai l’impression de travailler avec un véritable magicien. Je lui demande des choses irréalisables. Il sourit, et il fait le plan. (…) Je ne voulais pas des éclairages réalistes parce que je cherchais à ce que les acteurs entrent dans une sorte de transe comme des somnambules, et il ne fallait pas les réveiller."


A propos de la façon dont ce film s’inscrit dans sa carrière ?

"Je ne pense pas en termes de carrière. Je suis un bricoleur. Ce film ne ressemble à aucun autre. Si j’avais pensé le film comme un testament, je n’aurais jamais eu l’audace et l’énergie de le faire."

Propos recueillis par B. de M.
 

Audio

Choisir une année :

Au jour le jour...

  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Nous suivre