Officiel | Mise à jour : 13.02.18 . 14:27

RENCONTRE - Thomas Vinterberg, Président du Jury Un Certain Regard

Il souffle sa quarante-troisième bougie en plein Festival mais ne semble pourtant pas prendre une ride. Thomas Vinterberg, quatre films dont les très remarqués Festen (Prix du Jury 1998) et La Chasse (Prix d’interprétation masculine, 2012), revient à Cannes et prend la tête du Jury Un Certain Regard.

 

Thomas Vinterberg © APF


L’inceste dans Festen, la pédophilie dans La Chasse, la rupture entre deux frères dans Submarino… Qu’est-ce qui vous fascine dans la complexité des rapports familiaux et dans l’enfance ?
J’ai grandi dans une famille très différente, dans une communauté. Je n’ai jamais eu de problèmes familiaux. La famille est une source d’inspiration pour l’intrigue. Elle est synonyme de passé, de projets d’avenir, de foi, elle peut être anxiogène, elle peut apporter l’amour le plus sincère. La famille est un ingrédient important du récit, de Shakespeare au Parrain.


A quoi ressemble la vraie famille Vinterberg ?
Mon père est critique de cinéma, il est adorable, ma mère est harpiste, très gentille aussi. Je suis très proche d’eux. J’aime la vie de famille et la vie en communauté. Toute ma vie et ma carrière s’inspirent de mon éducation dans cette communauté. Dogma 95 était une communauté. J’ai toujours fait partie de différentes communautés.


Le cinéma danois actuel donne l’impression d’être très sombre. Peut-il être autrement ?
Il y a une tradition scandinave selon laquelle on creuse dans l’obscurité pour en faire ressortir sa beauté. Quand on parle de la mort dans le cinéma scandinave, c’est une manière de célébrer la vie. Ca fait partie de notre tradition et de nos origines.


En 1995, avec Lars Von Trier, vous rédigez le Dogme 95 et fixez dix règles pour un cinéma épuré et authentique. Est-ce que vous attendez des cinéastes du Certain Regard de s’approcher de ce style ?
Je n’ai pas de recette à donner à quelqu’un qui voudrait faire un film. Je suis ici pour célébrer des artistes et la manière dont ils s’expriment. Si je décèle un artiste, son honnêteté, son courage, alors je le féliciterai. Mais la mise en application d’un genre de système préétabli, je m’en moque.


En conclusion du Dogme, vous faisiez « vœu de chasteté » cinématographique. Il semble que vous ayez rompu ce vœu… 
Je l’ai drastiquement rompu, je l’ai retourné dans It’s All About Love. Le Dogme était une révolte contre les conventions de réalisation. On disait que c’était suicidaire et c’est ce qui donnait de l’énergie à cette initiative. Ensuite, le Dogme est arrivé ici, à Cannes, en 1998 [Festen, Prix du Jury], et c’est devenu tendance. C’était la fin de la prise de risque et de la révolte.


L’an dernier, vous disiez vouloir retrouver la pureté de vos débuts. Pourquoi ?
D’une certaine manière, il fallait que je regarde d’où je viens. C’était avant le Dogme, à l’époque de mon film d’école de cinéma. Il y avait une certaine naïveté et une pureté. On ne peut jamais répéter notre histoire on peut toujours s’en inspirer. J’ai traversé des moments confus et douloureux et d’autres géniaux où j’étais inspiré. J’avais envie de revenir à ce que je n’étais pas.


Il est question d’un projet, Far from the Madding Crowd, qu’en est-il aujourd’hui ?
C’est un projet américain avec Mathias Schoenaerts et Carey Mulligan. Il se concrétisera mais on ne sait jamais. Il fluctue énormément, des gens sont virés, de nouvelles idées s’ajoutent…
En tout cas, un autre projet qui est sûr, je travaille sur un film danois sur la boisson, The Commune [projet soutenu par le Prix Media de l'Union européenne remis à Cannes le 19], une ode à l’alcool.


Comme La Part des Anges de Ken Loach ?
On peut dire ça. Mais dans une version danoise !

 

Propos recueillis par Tarik Khaldi

Partager l'article

Le même jour

Officiel En salles le 22.05.13

RENCONTRE - Thomas Vinterberg, Président du Jury Un Certain Regard

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
Officiel22.05.13

RENCONTRE - Thomas Vinterberg, Président du Jury Un Certain Regard

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires
.

.

.

12 : 06 : 34 : 57
du 14 au 25 mai, suivez la 72e edition

sur le SITE ÉVÉNEMENTIEL du Festival de Cannes

En poursuivant votre navigation sur nos sites,
vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.