Ma sélection ()

.

Restaurations en avant-première

LA MAMAN ET LA PUTAIN


1972 - 03:40

Alexandre est un jeune dilettante oisif. Il vit chez Marie, sa maîtresse, et flâne à Saint-Germain-des-Prés. Un jour, il croise Veronika, une jeune infirmière. Il entame une liaison avec elle, sans pour autant quitter Marie…

SCIUSCIÀ


1946 - 01:33

Cette histoire d’enfants persecutés et d’amitiés brisées est l’un des films fondateurs du Néoréalisme. La fiction présente une série de fausses accusations, rejaillissant en chaîne les unes après les autres. Le film vise ainsi à montrer le plus concrètement possible la véritable responsable de ces malentendus tragiques : la misère. Comme beaucoup d'oeuvres de De Sica à cette époque, Sciuscià est centré sur l’idée de la culpabilité. Culpabilité de l’adulte envers l’enfant, de celui qui sait envers l’ignorant, du nanti envers l’exclu. (J. Lourcelles)
De Sica s'est inspiré de deux véritables "sciuscià" qui, ayant réuni quelques lires, ont loué un cheval. "C'est une honte qu'aucun d'entre eux n'ait vu le film. Ils allaient voir les courses de chevaux et le football, mais jamais le cinéma" (V. De Sica).

THAMP̄


1978 - 02:09

Thamp d’Aravindan Govindan est une œuvre poétique et allégorique, qui explore le caractère éphémère des relations humaines et la nature nomade des populations marginalisées à travers l’histoire d’un village ébranlé par l’arrivée d’un cirque. Dans un style cinéma-vérité et sans script, Govindan emmène une troupe de circassiens dans un village où beaucoup de villageois n’ont jamais vu de cirque de leur vie. Après une première hésitation, les habitants oubliaient les caméras et se prenaient au jeu. La beauté du film réside dans le regard observateur mais délicat de la caméra, juxtaposant la routine des circassiens impassibles à l’émerveillement innocent des villageois. Le tout restitué dans une image noir et blanc qui reste dans la rétine bien après que le chapiteau a été démantelé.

LE PROCÈS


1962 - 02:00

Orson Welles nous transmet, dans cette adaptation du roman de Franz Kafka, la vision oppressive d’une société totalitariste. Joseph K (Anthony Perkins) est arrête et appelé à se présenter à la cour. Incapable de comprendre les raisons de son arrestation, il tente de chercher conseil auprès de sa charmante voisine (Jeanne Moureau) et de la mystérieuse maîtresse (Romy Schneider) de son avocat (Orson Welles)… Les autorités à ses trousses, Joseph K se lance dans une quête infernale de la vérité…

SI J'ÉTAIS UN ESPION


1967 - 01:34

Médecin parisien menant une existence paisible et anonyme, le docteur Lefebvre voit sa vie totalement bouleversée lorsqu’un de ses patients, connu pour son comportement dépressif, est porté disparu. Rencontré il y a quelques années lors d’un voyage en Pologne, ce dernier est recherché par des hommes de main déterminés qui n’hésitent pas à surveiller et harceler le médecin. Petit à petit, Lefebvre tombe dans la paranoïa et se trouve contraint d'obéir aux ordres de cette mystérieuse organisation qui menace la vie de sa fille s'il refuse de coopérer…

POIL DE CAROTTE


1932 - 01:28

La vie malheureuse du jeune François Lepic, dit Poil de Carotte, malmené entre une mère haineuse et malfaisante à son égard, un père taciturne et las qui se croit mal aimé de son fils, un frère et une sœur cupides et hypocrites. Seule Annette, une jeune domestique, prend son parti et fait comprendre à son père qu'il est malheureux...

THE LAST WALTZ

( LA DERNIÈRE VALSE )


1978 - 01:57

En 1976, le jour de Thanksgiving, The Band a joué son tout dernier concert au Winterland de San Francisco. A cette occasion, cet illustre groupe de rock était accompagné d'artistes iconiques des années 70, venus prêter main forte à cet évènement historique. Outre le fait d’être un documentaire haut en couleur sur ce moment historique, ce film est aussi un commentaire sur le monde du rock à cette époque. Le film est composé d’images de The Band et leurs invités, entrecoupées d’interviews des membres du groupe qui expliquent avec brio le rôle qu’ils ont joués dans l’histoire du rock and roll.

ITIM


1976 - 01:47

Jeune photographe installé à Manille, Jun décide de retourner dans sa ville natale afin de rendre visite à son père, un ancien médecin devenu paralysé après un accident de voiture. Durant son séjour, il effectue un reportage photo sur les rites locaux célébrés durant la Semaine sainte. À cette occasion, il fait la connaissance de la mystérieuse Teresa. Alors que les deux jeunes gens se lient d’amitié, celle-ci lui parle de sa soeur Rosa, récemment disparue, mais dont la présence ne cesse de la hanter…

SEDMIKRÁSKY

( LES PETITES MARGUERITES )


1966 - 01:16

La fable grotesque Les petites marguerites (1966) est l’un des points culminants de la carrière de Vera Chytilová. Cette fiction surréaliste, qui suit deux jeunes ayant pris la décision d’être aussi corrompues que le monde, ne s’aligne pas à un mouvement socio-politique spécifique. De ce fait, le commentaire cinglant du film sur le conformisme et l’oisiveté bourgeoise est intemporel. Les petites marguerites a sonné le début de la collaboration entre Chytilová et Ester Krumbachová, qui a contribué au scénario et aux costumes excentriques. L’esthétique collage du film a aussi permis au cinéaste Jaroslav Kucera une grande liberté d’expérimentation. Ce film est un des grands trésors du cinéma Tchèque des années 60, haïe par les autorités communistes lors de sa sortie.

VIVA LA MUERTE !


1970 - 01:29

L'Espagne est meurtrie par le franquisme. Fando, un jeune garçon, découvre que sa mère aimée a dénoncé son père aux autorités en l'accusant d'athéisme et d'antifascisme. Déchiré entre l'amour total qu'il voue à sa mère et la nostalgie du géniteur absent, il passe de bureau en bureau à la recherche du père sans obtenir de réponses. Les souvenirs qui affluent et les fantasmes sanglants de torture que son imagination génère deviennent un flot torrentiel de symboles et de réminiscences inextricables. Hospitalisé et opéré du coeur, ses visions cruelles, violentes et sensuelles s'amplifient et l'horreur devient de moins en moins tolérable. Fando finit par s'enfuir de l'hôpital quand sa seule amie vient lui apprendre que son père est vivant et qu'il a rejoint le maquis.

Sélection officielle

Restaurations en avant-première

Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.