Ma sélection()

.

    Ajouter à ma sélection
    Rendez-vous 22.05.19 . 20:30 Mise à jour :23.05.19 . 11:36

    Rendez-vous avec Zhang Ziyi

    Rendez-vous avec Zhang Ziyi

    Rendez-vous avec Zhang Ziyi © Gaetan Soerensen

    L’actrice chinoise Zhang Ziyi a évoqué sa carrière ce mercredi au cours d’une conversation avec le réalisateur Yves Montayeur. Durant une heure trente, celle qui a tourné avec les plus grands réalisateurs chinois, de Wong Kar-wai à Zhang Yimou et Ang Lee, s’est confiée sur les tournages qui l’ont marquée.

    Sur Tigre et Dragon, le film qui l’a révélée :
    J’ai tourné ce film il y a vingt-et-un ans ! Le regard que je lui porte est aujourd’hui complètement différent. Le sujet que développe Ang Lee, à savoir que chaque personne doit rester elle-même, est intemporel. A l’époque, j’avais 19 ans. Je ne comprenais pas tout ce qu’il voulait signifier. J’étais étudiante au centre d’art dramatique en Chine. Je venais de tourner mon premier film avec Zhang Yimou. Un jour, j’ai entendu dire que l’un de mes professeurs avait envoyé ma photo à Ang Lee. Puis Zhang Yimou m’a conseillée à Ang Lee. Pendant deux mois, je me suis entraînée pour le rôle, sachant qu’il y avait d’autres candidates pour jouer dans le film. Je ne savais donc pas si j’allais décrocher le rôle.

    Sur son caractère de battante :
    Je suis née dans une famille très traditionnelle. Ma mère travaillait dans une maternité et mon père était économiste pour le gouvernement. Je n’ai pas grandi dans le luxe. Mes parents travaillaient dur pour nous élever et nous ne faisions pas beaucoup d’activités. Je n’ai pas souvenir que mes parents m’aient beaucoup encouragée ou dis "je t’aime". J’ai gagné beaucoup de prix dans ma carrière, mais ils ont toujours été exigeants avec moi. C’est ce qui m’a appris à être exigeante avec moi-même. La plupart des rôles que j’ai interprétés ont en commun cette persévérance.

    « La plupart des rôles que j’ai interprétés ont en commun une persévérance ».

    Sur sa première collaboration avec Wong Kar-wai :
    Il a joué un rôle très important dans ma carrière. La première fois que j’ai tourné avec lui, c’était en 2004. Cela a été une expérience très stressante pour moi car je ne voyais jamais ses yeux derrière ses lunettes. C’était intimidant. Je n’avais ni dialogue, ni scénario. Le film était tourné en cantonais, une langue que je ne comprenais pas. J’avais demandé à mon agent de me ramener du saké pour faire passer mon anxiété ! Je me sentais comme une herbe sauvage, forcée de survivre. Et puis un jour, Wong Kar-wai a ôté ses lunettes. Je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin d’être si tendue !

    Sur le tournage de The Grandmaster :
    Ce tournage a été le plus éprouvant de ma carrière jusqu’à présent. J’étais dans une période très anxieuse et mélancolique. Je me souviens avoir demandé une journée de congé en plein tournage, ce qui était compliqué car coûteux. Mais Wong Kar-wai a accepté. Il savait que je n'étais pas bien et s’est montré très compréhensif. C’est aujourd’hui un ami très intime. Je pourrais jouer n’importe quel rôle pour lui.

    « J’aimerais beaucoup tourner dans un film de réalisme social ».

    Sur sa carrière internationale :
    J’avais envie de voir comment c’était de tourner à Hollywood. Mais comme je sais faire du kung-fu, on m’a toujours proposé le même type de rôles. Au fur et à mesure, j’ai refusé les propositions. Puis est arrivé Mémoires d’une Geisha. J’ai accepté car il est rare qu’un rôle principal soit confié à une actrice asiatique dans un film hollywoodien. Le plus important, pour une actrice, c’est d’être patiente. C’est important de choisir des personnages que l’on aime. J’aimerais beaucoup tourner dans un film de réalisme social.

    Rendez-vous23.05.2019 . 11:20

    Rendez-vous avec... ZHANG Ziyi

    Rendez-vous 22.05.19

    Rendez-vous avec Zhang Ziyi

    L’actrice chinoise Zhang Ziyi a évoqué sa carrière ce mercredi au cours d’une conversation avec le réalisateur Yves Montayeur. Durant une heure trente, celle qui a tourné avec les plus grands réalisateurs chinois, de Wong Kar-wai à Zhang Yimou et Ang Lee, s’est confiée sur les tournages qui l’ont marquée.

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    Rendez-vous22.05.19

    Rendez-vous avec Zhang Ziyi

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    En poursuivant votre navigation sur nos sites,
    vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.