Ajouter à ma sélection
Bande-annonce18.05.15 . 09:00

The Lobster

LA FORÊT DE MOGARI
En Compétition - Longs Métrages

MOGARI NO MORI

(LA FORÊT DE MOGARI)

Réalisé par : Naomi KAWASE

Année de production : 2007 Pays : JAPON, FRANCE Durée : 99 minutes

Grand Prix , 2007

Synopsis

Shigeki vit dans une petite maison de retraite sous le regard bienveillant d'une aide-soignante, Machiko. Sans le savoir, tous deux partagent un lourd secret : la perte d'un être cher.

A la suite d'un accident de voiture, Shigeki et Machiko se retrouvent seuls et désemparés. Lorsque le vieil homme s'enfonce dans la forêt voisine, Machiko n'a d'autre choix que de le suivre. C'est là, au coeur de cette nature protectrice, qu'ils vont à nouveau se sentir vivants...


Officiel26.05.07 . 00:00

Photocall-Interview La Forêt de Mogari

Officiel

Photocall-Interview La Forêt de Mogari

Officiel

Conférence de presse La Forêt de Mogari

Officiel

Marches La Forêt de Mogari

Crédits

Hideyo NAKANO - Images

Masamichi SHIGENO - Musique

Shigetake AO - Son

David VRANKEN - Son

Naomi KAWASE - Réalisatrice

Naomi KAWASE - Scénario / Dialogues

Yuji OSHIGE - Montage

Tina BAZ - Montage

Toshihiro ISOMI - Décors

Casting

Shigeki UDA - Shigeki

Kanako MASUDA - Shigeki’s wife

Yohichiro SAITO - Machiko’s husband

Makiko WATANABE - Wakako

Machiko ONO - Machiko

Affiche du film © DR

Contacts

Production

CELLULOID DREAMS - 2, Rue Turgot 75009 PARIS FRANCE - T: 33 149700370 - adam@celluloid-dreams.com - celluloid-dreams.com


ARTE FRANCE - FRANCE


NOSUGARNOMILK - FRANCE


Distribution

NON RENSEIGNÉ - FRANCE - T: 33 (0)1 47 38 14 02


Presse française

DREAMACHINE PRESS OFFICE - T: +33 (0)4 93 38 88 35 - www.celluloid-dreams.com
MAGALI MONTET - magali@celluloid-dreams.com


Presse internationale

DREAMACHINE PRESS OFFICE - T: +33 (0)4 93 38 88 35 - www.celluloid-dreams.com
MAGALI MONTET & GORDON SPRAGG - magali@celluloid-dreams.com


Ventes à l’étranger

DREAMACHINE - FRANCE - T: 33 (0)1 49 70 03 70 - www.celluloid-dreams.com
- info@celluloid-dreams.com


.

.

.