Ma sélection()

.

    Ajouter à ma sélection
    Compétition 20.05.17 . 08:15 Mise à jour :20.05.17 . 10:45

    Ruben Östlund épingle nos dérèglements sociétaux dans The Square

    Photo du film The Square

    Photo du film The Square © Fredrik Wenzel © Plattform Produktion

    Après avoir ébranlé la figure paternelle dans Snow Therapy, le réalisateur suédois Ruben Östlund propose une réflexion sur l’altruisme et la perte des valeurs sous forme de comédie dramatique grinçante. The Square marque ses premiers pas en Compétition.

    Longtemps resté confidentiel, le cinéma de Ruben Östlund a surgi de son anonymat en 2014 avec Snow Therapy. Récompensé du Prix du Jury à Un Certain Regard, ce long métrage au scénario finement ciselé mettait en scène avec ironie un couple en crise, dans le décor immaculé de neige d’une station alpine frappée par une avalanche.

    Ruben Östlund est de ces cinéastes qui n’hésitent pas à s’engouffrer là où le bât blesse, et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’il s’emploie depuis ses débuts à caricaturer la perte progressive des valeurs morales qui jadis ficelaient davantage nos sociétés. Pour cela, le cinéaste se plaît à faire évoluer ses personnages dans des situations dont rien n’aurait indiqué qu’ils y soient un jour confrontés, dans une démarche aux frontières de l’expérience sociologique.

    Bande annonce de Snow Therapy (2014), de Ruben Ostlünd

    C’est à cette tâche qu’il s’affaire de nouveau dans The Square, qui narre l’histoire de Christian, un père de famille apprécié pour ses valeurs humaines et la qualité de son travail dans un musée d’art contemporain suédois, mais dont les principes vont être mis à mal par une profonde crise existentielle. Ruben Östlund explique avoir été frappé par la montée de l’individualisme dans son pays natal alors qu’il travaillait au scénario de Play (2008), qui décrit le racket dont est victime un groupe d’enfants.

    Cinématographiquement, le cinéaste suédois a beaucoup travaillé la rhétorique du film pour « bousculer » le spectateur. Outre Terry Notary et Claes Bang, le long métrage met en scène Dominic West, ex-héros de la série The Wire et l’actrice américaine Elisabeth Moss, qui figure également au casting de la saison 2 de Top of The Lake, de Jane Campion.

    Compétition 20.05.2017 . 10:02

    THE SQUARE de Ruben ÖSTLUND - Extrait 01

    Rédigé par Benoit Pavan
    THE SQUARE
    En Compétition - Longs Métrages

    THE SQUARE

    Ruben ÖSTLUND

    SUÈDE, ALLEMAGNE, FRANCE, DANEMARK - 2017

    02:22

    Programmation
    • Projection 20-05-2017 11:30 Grand Théâtre Lumière
    • Projection 20-05-2017 22:00 Grand Théâtre Lumière
    • Projection 20-05-2017 14:00 Salle du Soixantième
    • Projection 21-05-2017 22:00 Salle du Soixantième
    Toute la programmation
    Compétition 20.05.17

    Ruben Östlund épingle nos dérèglements sociétaux dans The Square

    Après avoir ébranlé la figure paternelle dans Snow Therapy, le réalisateur suédois Ruben Östlund propose une réflexion sur l’altruisme et la perte des valeurs sous forme de comédie dramatique grinçante. The Square marque ses premiers pas en Compétition.

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    Compétition20.05.17

    Ruben Östlund épingle nos dérèglements sociétaux dans The Square

    Séparez les adresses par des virgules * * Champs obligatoires

    En application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, l’internaute dispose des droits d'opposition (art. 38 de la loi), d'accès (art. 39 de la loi), de rectification et de suppression (art. 40 de la loi) des données le concernant. Pour exercer ces droits, l’internaute doit s’adresser à : Direction juridique OGF, 31 rue de Cambrai 75946 PARIS cedex 19, ou à l’adresse électronique suivante informatiqueetlibertes.dj@ogf.fr, accompagné d’une copie d’un titre d’identité.
    OGF a déclaré les fichiers décrits ci-dessus à la CNIL et enregistrée sous le n° 1607719.

    En poursuivant votre navigation sur nos sites,
    vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins promotionnelles et/ou publicitaires, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.